samedi 31 mai 2014

TOP 10: mes artistes plasticiens préférés

Après trois jours de repos avec ce pont de l'ascension, je reviens aujourd'hui avec un nouveau TOP 10, qui comme l'indique le titre porte sur mes artistes préférés.

Alors attention, derrière le mot artiste se cache souvent l'apparence de ce type un peu paummé, très torturé qui peint des toiles bizarres en fumant beaucoup, et que personne ne comprend. C'est très cliché, certes, mais ce genre de vision est encore beaucoup répandu.

Etre un artiste, pour moi, cela relève plus d'un état d'esprit que d'un statut professionnel.

Tout le monde peut être un artiste, non ?

Parce que derrière l'Art avec un grand A, se cache une multitude de sous catégories qui répondent toutes au même verbe : créer. Si l'on devait faire des genres, il y aurait les onze arts (architecture, sculpture, peinture, danse, musique, poésie, cinéma, art dramatique, bande dessinée, jeux vidéo et art numérique) et puis l'art appliqué (celui que j'étudie), comprenant, le design d'objet et d'espace, le graphisme et la mode/textile.

Si l'on réunit tous ces domaines, cela fait bien une multitudes d'artistes, présents et passés, connus ou inconnus qui peuplent la Terre de leurs œuvres.

J'ai sélectionné dans ce TOP dix artistes du domaine de la peinture/sculpture, appelés plus généralement des plasticiens. De toutes époques et de tous styles voici ceux que j'apprécie beaucoup.

1-Claude Monet (1840-1926)

La gare Saint-Lazare 

Il est l'un des précurseurs de l'impressionnisme, ce mouvement célébrissime qui vit le jour à la moitié du 19ème siècle et qui réunit plusieurs grands noms de la peinture comme Degas, Renoir ou Sisley.
Alors que les écoles classiques enseignent une précision méthodique, le groupe des impressionnistes rompt les codes en cherchant à retranscrire la couleur,  la lumière et l'ambiance d'un lieu, plutôt que sa forme détaillée.
Monet sera toujours mon peintre préféré pour la beauté et la douceur qui se dégage de chacune de ses toiles.

2-Tamara de Lempicka (1898-1980)

Jeune fille en vert

Tamara de Lempicka est une peintre polonaise, peintre le plus célèbre du mouvement art déco. Ce mouvement principalement architectural est né dans les années 20, période des années folles (Gatsby). Ce style se traduit par l'utilisation de formes droites et symétriques (héritage du cubisme) et prône un certain luxe et volupté, caractéristiques de l'époque. 
Le style de Lempicka utilise les même principes, avec un goût pour les couleurs vives.
J'aime cette peintre pour son style qui mélange un aspect froid et métallique à une expression de sensualité et de charme. 

3-Jean Tinguely (1925-1991)

Jean Tinguely -  Baluba III
Baluba

Depuis très jeune, Jean Tinguely a toujours été fasciné par les objets. Il aimait les démonter, les observer, les bricoler.
 Arrivé à l'âge adulte, il entame une carrière de décorateur, toujours passionné par les objets. En parallèle, il peint plusieurs toiles à l'huile pour lesquelles il n'arrive jamais à obtenir satisfaction, retouchant sans cesse ses tableaux. 
Fatigué par cette frustration permanente de ne pas savoir quand arrêter ses œuvres, il y trouve une solution, la mise en mouvement. 
Mêlant sa passion des objets à son obsession pour la cinétique, il crée alors des machines et objets hybrides, qui n'ont pas d'utilité particulière mais qui fonctionnent et tournent, mettant l'oeuvre en perpétuel mouvement, évitant habillement la question de fin et de début. 
J'aime beaucoup cet artiste pour son idée très novatrice et pour ses assemblages incroyables d'objet, à la fois beaux et loufoques, comme une poésie mécanique. 

4-René Magritte (1898-1967)

Les valeurs personnelles

René Magritte est un peintre belge membre du mouvement surréaliste (années 20). Ce mouvement porte une réflexion sur l'illusion des images, en associant des objets réels dans des situations irréelles. 
Ce que j'aime chez Magritte c'est son coup de pinceau incroyablement précis et réaliste qui renforce encore plus le côté réel/irréel de ces toiles. 

 5-Frida Khalo (1907-1954)

La colonne brisée

Plus qu'une célèbre peintre, Frida Khalo est un véritable symbole et phénomène de société.
 Sa vie, son oeuvre, les deux sont étroitement liés. 
Mexicaine de naissance, elle est étudiante en médecine lorsqu'elle subit un terrible accident de bus, qui lui laissera des séquelles à vie. 
C'est lors de sa période de rémission qu'elle commence à peindre, puis qu'elle rencontre le peintre Diego Rivera, qui deviendra son mari. Se trompant mutuellement, le couple se séparera mainte fois mais se remettra toujours ensemble. 
Chacune de ses toiles illustre une période de sa vie intrinsèquement marquée par sa douleur quotidienne, autant physique que morale. 
Quand on voit une toile de Khalo, c'est tout son combat pour la vie qui en ressort, et c'est pour cela qu'elle est si populaire, parce que son art est profondément humain. 

6-Keith Haring (1958-1990)

Évoluant dans la sphère underground New-Yorkaise des années 80, Haring prend d'abord des cours de dessin mais ce rend bien compte que cette éducation académique n'est pas faite pour lui. 
Avec d'autres comme son ami Jean-Michel Basquiat, il investira la rue pour créer ses dessins, souhaitant toucher un plus vaste public et non l’élite des galeries d'arts. De ses dessins à la fois pop et colorés émane une folie joyeuse, libre et insouciante, tout comme les jeunes de l'époque. 

7-Henri Cartier-Bresson (1908-2004)

 

Célèbre photographe du 20ème siècle, j'aime tout particulièrement le style de Cartier-Bresson tout en noir et blanc, géométrique et graphique, vif et instantané. Pour plus d'info, voici mon article sur sa rétro au Centre Pompidou. 

8-Edward Hopper (1882-1967)

Soir Bleu

Représentant des scènes de vie communes, Hopper se fait le peintre de la société américaine. Sans jugement, il retranscrit simplement une image, une ambiance, captée dans la rue ou dans un restaurant. 
J'aime ses tableaux pour l'impression de mélancolie qui s'en dégage, cette douceur pleine de solitude devant les expressions vides des personnages. 

9-Daniel Buren (1936)

Les colonnes

Le style de Buren est reconnaissable pour une chose : ses célèbres rayures présentes dans chacune de ses œuvres. 
Investissant les rues, les villes les murs, ses bandes s'étirent à l'infini. Mais ce n'est pas les rayures qu'il faut voir, car ce que Buren veut faire voir au spectateur, c'est l'endroit où se trouvent ces rayures, qui attire le regard et interpelle le passant pour qu'il s'arrête et observe le paysage, mis en valeur. 

10-Roy Lichtenstein (1923-1997)

Oh Jeff

Du pop art on connaît surtout Andy Wharol et ses sérigraphies de boîte de soupe Campbell, mais l'un des autres représentants de ce mouvement et Roy Lichtenstein. 
En reprenant les codes des comics populaires, Lichtenstein intègre dans ses toiles des objets et scènes du quotidien, symboles de la société de consommation. 
Et plutôt que de la dénoncer, il préfère l'élever au rang d'oeuvre d'art, prouvant que l'art n'est pas seulement réservé à une élite avec des thèmes nobles, mais peu aussi toucher les masses populaires. 

1 commentaire:

  1. Sympa!
    Deltreylicious
    http://blackbeauty-mode-tendance.eklablog.com

    RépondreSupprimer

Un petit mot ?