dimanche 22 décembre 2013

Mode, art, déco, culture : mes coups de coeur de la semaine #16





Ces photos sont l'œuvre du photographe LePinch. C'est avec un concept déconcertant mais amusant que le photographe réalise cette série intitulée Head Fashion Photography. Son pouvoir d'expression est tellement fort qu'on en a l'estomac tout retourné !

Ce n'est pas une surprise, Stromaé est l'artiste qui a tout explosé en France cette année. Ici son clip de "Tous les mêmes", une vraie réussite, autant pour le côté plastique que symbolique.
 Voici les photos réalisées par Kristofer Johnsson pour mettre en avant les jolies illustrations de la suédoise Lovisa Burfitt, créé en exclusivité pour la marque de mobilier suédoise RUM21. Bref, un pur concentré scandinave comme je les aime !

Peut-être avez vous déjà vu Sweeney Todd de Tim Burton, sorti en 2007. Moi je l'ai vu ce week-end après en avoir beaucoup entendu parlé. Réunissant la paire gagnante des films de Burton, Helena Bonham Carter et Johnny Depp, je l'ai trouvé génial. Sanglant et flippant, il possède cet humour noir et cynique ainsi que l'esthétique fantastique très travaillé propres aux films de Burton.
L'histoire raconte le retour à Londres de Sweeney Todd, alias Benjamin Baker, après quinze d'exil, proscrit par le juge Turpin, pour pouvoir mettre la main sur la femme de Baker. Celui-ci revient avec l'aide d'un jeune marin, il apprend que sa femme s'est suicidé et que sa fille Johanna est devenue la pupille du juge, qui compte l'épouser. Le jeune marin, croise Johanna par hasard, il tombe amoureux d'elle et cherche à tout prix à la délivrer.
Alors oui, comme ça, l'histoire fait carrément culcul. Sauf qu'en fait, Sweeney Todd est barbier, et la femme qui s'est installé dans son ancienne maison vend des tourtes à la viande. Ne cherchant que vengeance, Todd en arrive à tuer un de ses concurrents barbier. Pour ce débarrasser du corps, il a la bonne idée de le découper et de les mettre dans les tourte en viande de sa colocataire. Ensemble
ils finissent par monter un petit business qui consiste à réduire les corps des hommes que Todd égorge en rasant, en viande pour les mettre dans les tourtes. La tout de suite, ça paraît moins gnangnan ! Et croyez moi, le film ne finit pas bien, loin de là. A voir !



 Pour finir, voici deux exemplaires des papiers cadeaux créés par le magasine Paulette, à télécharger sur leur site. Avec ces messages désopilants, ces papiers cadeaux sont une tuerie !

1 commentaire:

  1. Super sympa cet article ! Gros gros coupe de coeur pour le portrait au chapeau en noir et blanc de Lovisa Burfit (que je ne connaissais absolument pas, jolie découverte !).
    Bises ma jolie, passe de bonnes fêtes !
    Aline.

    RépondreSupprimer

Un petit mot ?